Thyroïde et alimentation

Aujourd’hui je souhaite vous proposer un article spécifique sur un organe peu connu, mais qui est essentiel à maintenir l’équilibre de votre organisme : la thyroïde…
Pour connaître ce qu’est la thyroïde et les causes d’un dérèglement de la thyroïde je vous invite à lire l’article de Marie, co-fondatrice de l’île en santé, une entreprise locale qui a pour valeur la Santé au Naturel pour tous et avec qui j’ai travaillé en collaboration pour écrire cet article : https://www.lile-ensante.fr/blog/2020/06/20/zoom-sur-la-thyroide

L’hypothyroïdie :

Prendre soin de son microbiote intestinal

Avant de penser à modifier son alimentation ou se complémenter, il faudrait prendre conscience de sa santé digestive. En effet, une hyperperméabilité intestinale et une inflammation chronique de l’intestin peuvent engendrer ou aggraver un dysfonctionnement de la thyroïde.Il sera donc important en premier lieu de trouver la cause de cette hyperperméabilité et cicatriser votre intestin. La cause peut être liée à une dysbiose intestinal, un excès de glucides dans l’alimentation, une cause virale ou encore un excès d’acide chlorhydrique dans l’estomac.
Adopter un régime sans gluten

  • Remplacer la farine de blé par de la farine de riz, de châtaigne, de sarrasin, de souchet ou même d’arrow-root
  • Privilégier les féculents de type riz, quinoa, légumineuses, pâtes de légumineuses ou de légumes, la pomme de terre, la patate douce, le maïs, le millet …
  • Soyez vigilant à la présence de blé ou de gluten sur les étiquettes alimentaires

Stopper la consommation de produits laitiers

  • Remplacer par des jus végétaux, sans sucre ajouté
  • Consommer des graines oléagineuses et des légumineuses
  • Manger suffisamment de fruits et légumes

Adopter une alimentation anti-inflammatoire

  • Consommer en grande quantité des fruits et légumes bio et locaux
  • Privilégier les omégas (huile de colza, huile de chanvre, huile de cameline, huile de noix, huile de lin, noix, graines de lin fraîchement moulus, graines de chias trempées, maquereaux, sardines, oeuf du label Bleu-Blanc-coeur …)
  • Réduire sa consommation de produits d’origine animale (80 % végétale et 20% animale)
  • Consommer des tisanes de type ortie et prêle pour reminéraliser votre organisme
  • Utiliser des épices et herbes aromatiques
  • Limiter les aliments suivants : café, alcool, glucides à index glycémique élevés, les produits raffinés, le sucre blanc, les produits ultra-transformés et les huiles hydrogénés

Combler ses carences nutritionnelles

Pour pouvoir fonctionner de manière optimale, votre organisme a besoin de vitamines et minéraux. Les carences ne sont donc pas sans conséquence. Alors une fois que votre intestin est cicatrisé et équilibré, votre organisme devient capable de les absorber de manière optimale. Voici les nutriments essentiels au bon fonctionnement de la thyroïde :
Les minéraux et oligo-éléments :

  • Iode : huître, crustacés, saumon, morue, oeuf, algue, hareng …
  • Fer : abat, viande rouge, légumineuse, spiruline …
  • Zinc : huître, foie de veau, germe de blé, lentille, boeuf, moule, shiitake, graine de courge …
  • Sélénium : noix du brésil, huître, hareng, sardine, palourde …
  • Cuivre : abat, fruit de mer, cacao, graines oléagineuses …
  • Calcium : sésame, chou chinois, sardine, brocoli, légumineuses …
  • Magnésium : céréales complètes, légumes verts, légumineuses, graines oléagineuses, chocolat noir …
  • L-tyrosine : produits d’origine animale, amande, fèves, graine de courge, sésame …

Les vitamines :

  • Vitamine A : abat, jaune d’oeuf, beurre, végétaux oranges (à consommer avec la présence de graisses car la vitamine A est une vitamine liposoluble)
  • Vitamine B6 : viande, poisson, haricot, lentille, banane …
  • Vitamine B12 : produits d’origine animale
  • Vitamine D : jaune d’oeuf, beurre, foie de morue, hareng sardine, saumon …
  • Vitamine E : amande, noisette, huile de germe de blé …

Les omégas 3 :

  • Huile de colza, huile de cameline, huile de chanvre,
  • Graines de lin fraîchement moulues
  • Sardines, maquereaux
  • Germe de blé …

Maintenir une bonne hydratation

Maintenir une bonne hydratation sera extrêmement important alors n’hésitez pas à toujours avoir une bouteille d’eau avec vous et à boire au moins 2 L d’eau par jour.

Eviter certains aliments

Lorsque l’on souffre d’hypothyroïdie certains aliments qualifié de goitrogènes sont à éviter sous forme CRU :

  • Brocoli, chou, navet, cresson, roquette, radis, colza, oignon
  • Soja, millet, tapioca, manioc, patate douce, fève, pousse de bambou
  • Moutarde
  • Eau du robinet
  • Produits laitiers
  • Gluten

En effet, les aliments de la liste ci-dessus freinent la fixation de l’iode. Il vaut mieux donc éviter d’en consommer plusieurs fois par semaine sous forme crue. Cependant, une fois cuit l’effet goitrogènes de ces aliments diminue.

Dépolluer son environnement

Les métaux lourds et les perturbateurs endocriniens présents dans notre environnement dérèglent la thyroïde, il est donc important d’en avoir conscience et de les limiter au maximum pour éviter les effets cocktails.


Ce qu’il faudrait limiter :

  • Le tabac
  • Les poissons riches en mercure (thon, saumon …)
  • Le plastique
  • Les composés fluorés
  • Le triclosan : dentifrice, cosmétiques …
  • Les oestrogènes de synthèse : pesticide, pilule contraceptive

Ce qu’il faudrait privilégier :

  • Privilégier les contenants en verre plutôt que le plastique
  • Consommer des produits frais bio

Gérer son stress

Le stress favorise l’inflammation et le dérèglement de l’activité de la thyroïde. Veillez donc à gérer votre stress pour préserver au mieux cet organe sensible.

  • Pratiquez une activité physique régulière : sport, yoga, marche …
  • Pratiquez une activité artistique : dessin, poterie, musique …
  • Essayer la cohérence cardiaque : application Respirelax
  • Ayez un sommeil réparateur : sans ondes et dans le noir complet
  • Pratiquez le massage à sec
  • Faites-vous masser !

L’hyperthyroïdie :

Les conseils en cas d’hyperthyroïdie vont être similaires sauf dans le cas de l’iode, qui sera à éviter de consommer en excès :

  • Iode : huître, crustacés, saumon, morue, oeuf, algue, hareng, produits laitiers …

Voilà mes conseils naturels en cas d’hypothyroïdie et d’hyperthyroïdie, j’espère sincèrement qu’ils pourront vous aider. Mais n’oubliez pas une chose importante : l’avis d’un professionnel de santé est important car il saura adapter ses conseils et prendre en compte votre globalité.

Recette :

En bonus, je vous propose également une recette parfaite pour faire le plein de vitamines et minéraux dès votre réveil !
Un porridge pomme, noix et cannelle

  • 90 ml de lait de chanvre ou d’avoine
  • 60 g de flocons d’avoine complet bio
  • 1/2 pomme granny smith bio
  • 1 poignée de cerneaux de noix non salé et non torréfié
  • 1 cuillère à café de graines de chia
  • 3 pincées de cannelle
  • 1 cuillère à café de germe de blé
  • 1 filet de miel
  1. Mélangez les flocons d’avoine, le lait et les graines de chia dans une petite casserole avec la cannelle et mettez à cuire à feu doux pendant 8 à 10 min. Coupez le feu et couvrez.
  2. Épluchez la pomme et coupez-la en dés. Hachez quelques cerneaux de noix.
  3. Répartissez le porridge dans un bol et parsemer de morceaux de pommes et de noix.
  4. Laissez tiédir et ajoutez ensuite la cuillère à café de germe de blé et le filet de miel.

Et bon appétit !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Inscription

Connexion